Les Actualites

  • Diabète de type 1 : un petit pas dans la recherche d'un traitement

    Le vaccin BCG est bien connu des médecins et déjà utilisé avec efficacité pour d'autres maladies : vaccin pour la tuberculose et traitement pour le cancer de la vessie. Ce vaccin a pour effet d'augmenter la production d'une substance dans le corps : la TNF (pour Tumor necrosis factor). Cette substance neutralise l'action des anticorps lymphocytes T qui attaquent les cellules du pancréas produisant l'insuline. Ce sont ces anticorps qui, par leur action destructrice, entrainent l'apparition du diabète de type 1. Avec l'injection de ce vaccin, les scientifiques espèrent limiter la destruction des cellules du pancréas et permettre à terme le retour à une production d'insuline suffisante dans le corps.

  • La fin des coups de soleil ?

    Des chercheurs américains sont parvenus à stopper l'action de la molécule qui favorise les lésions cutanées et la douleur liées aux coups de soleil.

    Après s'être longtemps fait désirer cette année, le soleil a finalement fait une entrée fracassante e

  • Fortes chaleurs : préparez-vous et adoptez les bons gestes !

    En ce début de période estivale et en prévision des épisodes de chaleur à venir, la Direction générale de la santé rappelle les conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes.) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

    Buvez régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif ;
    Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
    Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d'alcool ;
    Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée.) ;
    Evitez les efforts physiques ;
    Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s'il fait plus frais) ;
    Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l'aide ;
    Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer.

  • Toujours plus de souffrance psychique liée au travail

    Environ 480 000 salariés français présentent une souffrance psychique en lien avec leur travail. C'est en extrapolant les résultats de leur étude à la population hexagonale qu'une équipe de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) et de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi d'Auvergne a pu arriver à ce chiffre, publié dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Selon elle, la souffrance psychique causée ou aggravée par l'activité professionnelle a augmenté entre 2007 et 2012. Ce serait même la deuxième pathologie en termes de fréquence, après les affections de l'appareil locomoteur.

    Imane Khireddine de l'InVS et ses collègues ont analysé des données du programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP), qui s'appuie sur un réseau de médecins du travail volontaires. Ces derniers signalent sur deux semaines (les "quinzaines MCP") tous les cas de maladies ou symptômes qu'ils jugent en lien avec le métier. Dans le cadre de la souffrance psychique, ils prennent notamment en compte l'épuisement professionnel ("burn out"), les troubles dépressifs (sévères ou légers), les troubles anxieux, l'état de stress post-traumatique, les troubles du sommeil, ceux du comportement alimentaire ou encore les conduites addictives et la somatisation.

>